Catégories

Le solstice expliqué aux enfants

Publié le : 19/06/2015 08:11:32
Catégories : Astrologie , Thérapie

Ambre est ma fille. Elle a six ans et demi à l’heure où j’écris ces lignes. Les histoires de Lola et les voyages dans le Pays Imaginaire ont commencé vers l’âge de trois ans.

    Lola est le doudou d’Ambre. Elle est sa plus fidèle amie depuis sa naissance.

    Elles ne se sont jamais quittées et se sont promis de ne jamais le faire durant tout le reste de leur vie. Au fil du temps, Lola est devenue bien plus que son amie. Elle est devenue sa confidente mais aussi celle qui lui a permis de découvrir un autre monde, peuplé de créatures fabuleuses et dans lequel elle vit des aventures extraordinaires.

    Ce livre retrace avec un maximum d’exactitude les aventures vécues par ces deux comparses dans leur pays imaginaire.

    À travers ces aventures et les rencontres extraordinaires que vivent Ambre et Lola, le jeune lecteur découvrira des exercices qu’il pourra faire seul ou avec ses parents. Ces exercices ont pour vocation de permettre à l’enfant d’entrer en contact avec son « maître magique » que la majorité des parents ont perdu en grandissant.

    Les exercices, les leçons et les contes de ce livre permettront à l’enfant d’avancer en toute sécurité sur le chemin de la découverte de son être véritable.

__________________________________________________________________

Extrait du chapitre 13

Ambre raconta à Lola son aventure dans la fontaine de la Vie. Celle-ci était un peu jalouse de ne pas avoir été là, mais au final elle fut contente pour Ambre. Elle se dit qu’il vaut mieux se réjouir pour le bonheur des autres que de se plaindre de ce que l’on n’a pas.

    Lola comprit aussi qu’Harmonie venait de lui donner le mot de passe du bal des fées. Fiat lux devait être la formule qui leur permettrait de franchir le gardien.

    Lors de la pleine Lune suivante, elles grimpèrent sur leur nuage de couleur et se dirigèrent vers le Pays Imaginaire.

    Arrivées à la croisée des chemins, elles espérèrent qu’un petit feu-follet leur montrerait le chemin. À force d’attendre, elles perdirent espoir. Elle se dirigèrent vers la forêt noire sans guide.

    à la lisière de la forêt noire, un feu-follet les attendait. Elles coururent toutes deux à la poursuite de la petite flamme qui les guida dans l’obscurité.

    Soudain, dans le noir, elles se cognèrent à quelque chose et tombèrent en arrière. Cette chose-là était bien étrange, dure mais pas froide. Elle semblait bouger. Dans le noir, impossible de voir ce que c’était.

    Alors qu’elles examinaient l’étrange obstacle, une voix rauque se fit entendre au-dessus d’elles.

    « Mot de passe ? », grogna la voix.
    « Fiat lux ! », prononcèrent en cœur les deux amies.
    « Correct, vous pouvez passer. Bon bal des fées. », reprit la voix.

    L’obstacle se déplaça pour laisser apparaître une lumière diffuse à travers les arbres. Elles venaient de trouver l’entrée de la clairière, lieu du bal des fées. L’obstacle devait être le fameux gardien.

    Lorsqu’elles arrivèrent dans la clairière, elles la reconnurent de suite. Il s’agissait de celle de leur rencontre avec Diane la chasseresse. Mais, en son centre, au lieu de cendres, se dressait un superbe feu de camp. Ses flammes avaient une couleur uniformément orange. Elles n’étaient pas comme les flammes d’un feu normal.

    Ambre et Lola s’approchèrent du feu et reconnurent plusieurs fées. Il y avait Ondine, Salamandre, Sylphe, Nocturna, Diane, les fées des couleurs, mais aussi beaucoup d’autres.

    Toutes les fées saluaient les deux amies sur leur passage pour leur souhaiter la bienvenue. Elles furent surprises de ne pas voir Harmonie. Il s’agit tout de même de la Reine des fées !

    À peine eurent-elles cette pensée qu’un grand bruit se fit entendre dans le ciel. Devant leurs yeux, un char d’or tiré par deux phénix venait de se poser devant le feu aux flammes si étranges.

    Harmonie descendit de son char avec le Sceptre de la nature dans les mains. Elle vint saluer les deux amies.

    « Bonjour, les filles. Bienvenue au bal de l’automne. Lola, profite de la fête et amuse-toi avec les autres. Ambre, si tu veux bien me suivre. », leur dit Harmonie.

    Ambre, impressionnée par cette demande, s’avança vers Harmonie.

    « Observe autour de toi. As-tu remarqué que la clairière est délimitée par tous les Vénérables ? », commença Harmonie.
    « Non, je n’avais pas remarqué. Mais il y a tellement de choses à voir, tout est si extraordinaire ! », avoua Ambre.
    « Alors, laisse-moi te guider ce soir. À chaque pleine Lune a lieu un bal où les habitants du Pays Imaginaire se retrouvent. Mais lors de la pleine Lune qui précède un changement de saison, un bal particulier est organisé.
    C’est le cas ce soir. C’est pour cela que toute la périphérie de la clairière est occupée par les Vénérables. Ils sont là pour donner leur énergie au changement de saison.
    En passant de l’été à l’automne, la lumière change, elle commence à diminuer. Le jour exact du changement de saison, le jour et la nuit auront la même durée. Puis les jours raccourciront et laisseront à la nuit plus de place. Dans ton monde, les adultes appellent cela l’équinoxe d’automne.
    Mais il y a aussi l’équinoxe de printemps. C’est le premier jour du printemps, quand le jour et la nuit ont à nouveau la même durée. à l’inverse de l’automne, c’est la nuit qui diminue et le jour qui prend plus de place. C’est pour cela que la nature se réveille au printemps. Il y a moins de nuit, donc on dort moins.
    En passant de l’automne à l’hiver, la nuit se bat pour avoir plus de place et dure plus longtemps. Le premier jour de l’hiver est celui où la nuit est la plus longue, celle où la lumière est la plus faible. C’est pour cela que durant l’hiver, la nature se met en sommeil ; elle dort plus longtemps pour reprendre des forces. C’est aussi pour cela qu’il fait plus froid. Dans ton monde, les adultes appellent cela le solstice d’hiver.
    En été, c’est le contraire. La lumière est la plus forte au premier jour de l’été, c’est le jour le plus long de l’année. C’est pour cela qu’il fait chaud et que toute la nature est active. Nous dormons moins pour travailler plus et préparer l’hiver. Dans ton monde, c’est le solstice d’été. », expliqua Harmonie.
    « Cela me parait très clair. C’est une horloge. Mais au lieu d’indiquer le matin et le soir dans une journée, elle indique le matin, le midi et le soir de l’année. », répondit Ambre.
    « C’est exactement cela. Les saisons sont la variation de la lumière durant une année. », confirma Harmonie.
    « Maintenant, regarde ce qui se passe lors des solstices et des équinoxes. », continua-t-elle.

    Ambre regarda les Vénérables qui se balançaient de gauche à droite en rythme. Les fées formaient un cercle autour des flammes orange. Harmonie prit le sceptre de la nature et le confia à Ambre. D’un geste de la tête, elle désigna le feu pour qu’Ambre y place le sceptre.

    Impressionnée et ne sachant pas quoi faire, elle prit le sceptre et s’approcha des flammes. Le sceptre vibra entre ses mains  et lui échappa pour se diriger vers les flammes. Ambre pensa avoir fait une bêtise, mais le sceptre vint se mettre en équilibre, debout au-dessus des flammes.

    Un sifflement parvint à ses oreilles. Il semblait venir de tout autour d’elle, de tous les vénérables qui entouraient la clairière. Un rayon de lumière sortit de chaque arbre pour venir frapper le sceptre. Chaque rayon avait la couleur de l’arbre dont il provenait. Le même phénomène se produisit avec les fées présentes au bal.

    Ambre observa le spectacle, la bouche béate de surprise. Le cristal ornant le sceptre changea de couleur. De rouge, il passa à orange. L’énergie de l’automne se mettait en place.

    Une chose incroyable se produisit. Un rayon de lumière blanche fut projeté verticalement depuis la Lune vers le sceptre. Ce rayon enveloppa le bâton dans un cocon de lumière.

    Harmonie rejoignit Ambre, leva les bras et prononça la formule : Fiat lux !

    Le cocon de lumière autour du sceptre explosa, et la lumière remplit tout le Pays Imaginaire. Elle était si pure et claire qu’elle aveugla Ambre.

    Lorsqu’elle retrouva une vue correcte, Ambre vit que la nature autour d’elle était différente. Les arbres avaient les feuilles orange et jaune, comme en automne.

    Harmonie lui dit que l’automne étant en place dans le Pays Imaginaire, les fées ont maintenant un modèle de référence pour le copier dans le Monde Normal. D’ici quelques jours, elles installeront l’automne dans le Monde Normal.

    Ambre comprit que le bal des fées se terminait. Elle remercia Harmonie de lui avoir permis de voir cela. Elle pensa partir, mais Harmonie la retint en lui prenant délicatement la main.

    « Effectivement, les fées savent maintenant ce qu’elle doivent faire, mais j’ai encore une chose à te confier. Tu l’as vu : le changement de saison n’est possible qu’avec le concours de l’énergie de la Lune. Je vais donc te confier la mission d’étudier son effet, car sans elle aucune magie n’est possible sur la Terre. Acceptes-tu ce défi ? », confia Harmonie avec un sourire.
    « Oui, je vais essayer ! », balbutia Ambre maladroitement.
    « Demande de l’aide dans le Pays Imaginaire, il y a plein de monde pour t’aider, en particulier sur la plage. », termina Harmonie avec un clin d’oeil.

    Ambre rejoignit Lola. Sur le chemin du retour, elles échangèrent leurs impressions sur cette soirée extraordinaire. Derrière elles, Harmonie récupéra le sceptre de la nature en observant la Lune. Celle-ci lui répondit par un sourire.

    « Mais oui, elle y arrivera. Elle est maligne, cette petite. »

Partager ce contenu