Catégories

Le Vénérable des fées

Publié le : 12/06/2015 15:37:17
Catégories : Alchimie , Astrologie , Thérapie , Théurgie

Ambre est ma fille. Elle a six ans et demi à l’heure où j’écris ces lignes. Les histoires de Lola et les voyages dans le Pays Imaginaire ont commencé vers l’âge de trois ans.

    Lola est le doudou d’Ambre. Elle est sa plus fidèle amie depuis sa naissance.

    Elles ne se sont jamais quittées et se sont promis de ne jamais le faire durant tout le reste de leur vie. Au fil du temps, Lola est devenue bien plus que son amie. Elle est devenue sa confidente mais aussi celle qui lui a permis de découvrir un autre monde, peuplé de créatures fabuleuses et dans lequel elle vit des aventures extraordinaires.

    Ce livre retrace avec un maximum d’exactitude les aventures vécues par ces deux comparses dans leur pays imaginaire.

    À travers ces aventures et les rencontres extraordinaires que vivent Ambre et Lola, le jeune lecteur découvrira des exercices qu’il pourra faire seul ou avec ses parents. Ces exercices ont pour vocation de permettre à l’enfant d’entrer en contact avec son « maître magique » que la majorité des parents ont perdu en grandissant.

    Les exercices, les leçons et les contes de ce livre permettront à l’enfant d’avancer en toute sécurité sur le chemin de la découverte de son être véritable.

__________________________________________________________________

Extrait du chapitre 3 :

Un soir, lors d’un voyage dans le pays imaginaire d’Ambre, le Petit-bonhomme-qui-sait-tout leur confia une carte pour visiter les environs. Sur cette carte, le dessin d’un arbre avec des papillons attira l’attention d’Ambre et de Lola. Elles décidèrent d’aller voir.

    Ambre et Lola partirent dans la forêt du Pays Imaginaire, à la recherche de cet arbre mystérieux. Après quelques minutes de marche sur les sentiers de la forêt, elles arrivèrent dans une clairière avec un arbre gigantesque en son centre. Cet arbre était solidement enraciné dans la terre mais son feuillage était en permanence agité par le vent.

    Curieuses, Ambre et Lola avancèrent vers l’arbre. Sur le chemin, elles trouvèrent un petit panneau en bois sur lequel était écrit : « Arbre à fées, ne parle qu’aux autres arbres. »

    Une fois devant l’arbre, Ambre observa son feuillage agité par le vent. Elle chercha des papillons comme sur la carte, mais n’en trouva pas. Lola lui expliqua que cet arbre n’est pas un arbre à papillons mais un arbre à fées. Pour avoir la chance de les apercevoir, il faut l’autorisation de l’arbre. Mais Ambre avait beau s’épuiser en parlant à l’arbre, celui-ci ne répondait pas.

    Elle se souvint de l’inscription sur la pancarte : « Ne parle qu’aux autres arbres ». Ambre n’étant pas un arbre, elle n’avait aucune chance d’apercevoir les petites fées.

    Lola souriait de toutes ses dents en la voyant tenter de discuter avec l’arbre. Elle lui expliqua que dans le Pays Imaginaire il existait un moyen pour parler avec les arbres. Il suffisait de se transformer soi-même en arbre.



    « Pour commencer, imagine bien tes pieds sur le sol. Là où tes pieds touchent le sol, il se passe quelque chose. Imagine tes pieds qui se transforment en racines et qui descendent tout doucement dans la terre. Elles descendent de plus en plus loin jusqu’à parvenir au centre de la terre.

    Au centre de la terre, se trouve le cœur de lumière de la planète. C’est ce cœur qui donne la vie sur la Terre. Tes racines s’enroulent autour de ce cœur de lumière et tu peux sentir remonter l’énergie de la terre dans tes racines jusque dans tes pieds et tes jambes.

    En remontant dans tes jambes, l’énergie les transforme en tronc d’arbre. Tes bras deviennent des branches et tes doigts deviennent des feuilles.

    Grâce à tes branches et à tes feuilles, tu ressens le vent qui tourne dans le ciel.

    Tu es devenue un arbre et tu peux donc parler avec l’arbre à fées. »



    Ambre était très contente de pouvoir parler avec l’arbre à fées mais elle était un peu timide. Elle le regarda en prononçant un tout petit « bonjour ». Comme si l’arbre l’avait entendu, il se mit à bouger doucement et à se tourner vers elle.



    « Bonjour Ambre. », dit l’arbre qui se mit soudain à parler.
    « Oh, tu connais mon nom ?», lui répondit Ambre, surprise.
    « Mais oui, je connais ton nom et aussi tout ce qui te caractérise. En te transformant en arbre, tu t’es reliée au centre de la Terre. Comme j’y suis moi aussi relié, nous n’avons pas besoin de mots pour communiquer. En fait, nous sommes reliés à tout ce qui existe dans le monde grâce au cœur de lumière de la Terre.

    D’ailleurs tu n’as pas besoin de me parler, je sais que tu veux voir mes fées. Comme elles sont aussi reliées à l’énergie de la Terre, elles te connaissent et sont d’accord pour te rencontrer. »



    Ambre sentit une vague de bonheur l’envahir. Elle aperçut des centaines de petites boules de lumière sortir du feuillage de l’arbre pour venir se poser sur ses branches à elle.

    L’une d’elles, plus grande que les autres, se posa sur son nez.



    « Bonjour Ambre, je m’appelle Sylphe. Je suis la fée de l’Air et je dirige toutes les fées de l’Air du monde entier. J’ai vu que tu as discuté avec mon Vénérable et qu’il semble bien t’apprécier. », lui dit la fée, perchée au bout de son nez.


    Ambre était surprise par cet étrange mot, pourquoi cet arbre est-il son « Vénérable » ?



    « Il y a de nombreuses familles de fées dans le monde. Chaque famille est reliée à un arbre qui lui transmet ses pouvoirs. Ces arbres sont les premiers qui furent créés par Harmonie, notre reine. C’est pour cela qu’on les appelle des « Vénérables ».
    Tu te trouves devant le Vénérable du vent qui donne sa force aux fées de l’Air. Sans ces arbres, nous, les fées, ne pourrions pas survivre ni faire notre travail.»
    « Vous avez du travail ? », s’étonna Ambre.
    « Mais oui, petite fille. Chaque fée a une mission qu’elle doit remplir pour maintenir l’équilibre de la nature. Nous, les fées de l’air, sommes en charge du vent qui aide le pollen et les graines à se disperser. Nous poussons aussi les nuages de pluie pour arroser la nature. Sans notre vent, les oiseaux ne pourraient pas voler. », lui répondit Sylphe.



    Ambre remercia Sylphe de cette discussion et la laissa reprendre son travail si important. Elle se retransforma en petite fille et rejoignit Lola.

    Contentes de tout ce qu’elles venaient d’apprendre, Ambre et Lola repartirent sur leur nuage pour retourner dans le Monde Normal.


Une aventure à suivre...

Partager ce contenu